Aller au contenu principal
Retour aux actualités

Octobre au vignoble

Grappe deraisin rouge dans les mains d'un vigneron pendant les vendanges

« Au vignoble et au cellier – 1910 » est une série d’articles que nous vous présentons tout au long de l’année 2020, mois par mois. Les articles sont issus de l’Annuaire du commerce des vins de 1910 et décrivent les différents travaux nécessaires à la production de raisin et de vin au début du XXe siècle.

Octobre au vignoble

En 1910 au mois d’octobre, les travaux au vignoble sont marqués par la suite des vendanges et un éventuel dernier traitement dans certaines régions.

En octobre, voici ce que l’on peut lire dans l’Annuaire du commerce des vins de 1910

Les vendanges – Octobre a reçu le nom de mois des vendanges, car c’est pendant ce mois que la cueillette se généralise dans le plus grand nombre des régions de la France, c’est-à-dire dans tout le Sud-Ouest, l’Ouest, le Centre-Nord, le Centre et l’Est. Avec octobre se termine généralement la cueillette. Cependant les fruits de certains cépages, dans le vignoble blanc, ne craignent pas les premiers froids de l’hiver, mais seulement les pluies glaciales ; aussi existe-t-il quelques expositions où les derniers raisins se coupent seulement en novembre. Mais tant que cette opération dure, la vigne n’exige aucune culture et le viticulteur a toute sa liberté pour vaquer aux soins de la vinification.

Lutte antiparasitaire – On opèrera un dernier traitement dans le Centre et dans le Nord, après la vendange pour faciliter l’aoûtement du bois. Il consistera dans une application de bouillie bordelaise et un soufrage, soit dans une combinaison de ces deux remèdes en un seul traitement.

De nos jours en octobre

Les vendanges se poursuivent en octobre mais en fonction des millésimes, elles peuvent commencer début octobre ou bien être déjà finies si le millésime est plus précoce. La durée des vendanges dépend de la méthode utilisée et des surfaces du vignoble. A surface égale, les vendanges manuelles prennent plus de temps que les vendanges mécanisées. La machine à vendanger récolte grâce à des batteurs qui secouent les pieds de vigne pour décrocher les baies. Ces dernières sont ensuite acheminées par des tapis roulants vers les bennes de la machine. L’évolution des technologies ces dernières années permet d’obtenir des vendanges de qualité. Les vendanges manuelles quant à elles permettent de récolter des grappes entières, ce qui nécessitera un égrappage à l’arrivée en cave.

 

Visuel :  ©Maja Petric / Unsplash